Ginetta G4

Reconstruction complète depuis le châssis. Projet unique.

Pour profiter sur la route d'un roadster unique...

millésime1965
NOUS CONTACTER

le véhicule

Projet unique

Demeurée pendant une longue période de temps entre les mains d’un passionné qui souhaitait la reconstruire et la préparer pour prendre part au Trophée Maxi 1300, nous avons racheté le projet en l’état et avons décidé de lui (re)donner vie. Cependant, la finalité a changé, il ne s’agissait plus de la monter et de la préparer en voiture de compétition mais en version « street legal ».

A bien des égards, la superbe Ginetta G4 que nous présentons à la vente est donc unique et exceptionnelle. Elle est le fruit d’un travail de qualité de nos ateliers pour un résultat des plus réussis. Grâce à la reconstruction complète dont elle vient de bénéficier, elle se présente donc dans une excellente condition, tout est neuf ou rénové. Bien que de nombreuses G4 soient utilisées dans un cadre de compétition, notre exemplaire est une voiture de route et elle est accompagnée d’une carte grise Française. Ces éléments la placent naturellement au-dessus du lot.

500 heures de main-d’œuvre

Le projet a duré 10 mois et a nécessité plus de 500 heures de main-d’œuvre jusqu’à son aboutissement, rien n’a été laissé au hasard (plus de 200 photographies sont jointes au dossier). En voici les détails.

Il est à noter que lorsque nous avons acquis les différentes pièces qui composaient ce projet de reconstruction, un travail important de restauration du châssis avait déjà été mené avant qu’une peinture époxy ne vienne lui redonner toute sa beauté d’antan. En revanche, la structure en aluminium faisant office de plancher a été remplacée par nos soins par une structure plus épaisse et plus enveloppante.

Le moteur qui équipe cette charmante Ginetta G4 est un moteur Ford crossflow 1300cc, 4 cylindres, 5 paliers, à carter humide. Il est alimenté par deux carburateurs Weber de 40. L’usinage a entièrement été réalisé par l’Atelier Cordier (pistons, coussinets, soupapes sont neufs) tandis que tout le remontage a été confié à l’Atelier Rufils. Ce moteur dispose également d’un radiateur en alu, d’un démarreur neuf, d’un alternateur neuf et enfin d’un collecteur d’échappement sur-mesure en inox (avec brides en inox) et d’un silencieux Magnaflow qui parcourt le bas de portière passager.

Cette G4 est également équipée d’une boîte close-ratio 4 rapports synchronisés avec pignons taille droite, d’un kit embrayage neuf, d’un pont rigide entièrement reconditionné, d’une pompe à essence électrique Facett neuve et d’un allumage adapté.

Au niveau des train-roulants et du système de freinage, tout est neuf : combinés ressorts-amortisseurs, disques de frein et étriers 2 pistons (à l’avant), tambours (à l’arrière), rotules de direction, rotules de porte-moyeux, cylindres de roue, garnitures et flexibles.

Les panneaux de carrosserie en polyester brut nécessitaient une intervention significative de carrosserie. Ceux-ci ont donc bénéficié d’un important travail de rectification et d’apprêt avant de recevoir cette superbe teinte bleue et cette élégante bande gris métallisé (à la façon de nombreuses voitures de compétition d’époque) qui orne délicatement l’ensemble du capot moteur.

D’autre part, l’ensemble du faisceau électrique est neuf, tout comme l’ensemble de l’instrumentation Smiths et les optiques Lucas. Malgré le fait qu’il s’agisse d’une véritable « voiture de course pour la route », le chic de cette petite Anglaise n’est pas en reste avec la présence d’une jolie banquette de couleur grise réalisée par un sellier spécialisé, de deux rétroviseurs obus, de deux superbes saut-vents Brooklands adaptables et d’un beau volant Mountney Classic en cuir…

Importante éligibilité en compétition

Malgré le fait que cette Ginetta ait été adaptée à un usage routier au cours de la restauration dont elle vient de bénéficier, il s’agit d’un modèle qui est éligible dans bon nombre de compétitions historiques dont le Maxi 1300. Pour ce faire, il serait néanmoins nécessaire de l’équiper de tous les éléments de sécurité nécessaires à la pratique de la compétition : arceau, baquet, harnais et extincteur. Ces modifications pourraient être effectuées sur demande dans nos ateliers.

Tailor-made

Nous sommes en présence d’un véhicule totalement sur mesure dont la reconstruction a nécessité le savoir-faire et l’expertise de véritables connaisseurs. La qualité de montage est sans égal par rapport à d’autres kit-cars de ce type. Il s’agit d’une opportunité exceptionnelle d’acquérir une auto unique dont le plaisir de pilotage ne souffre d’aucune comparaison. Bienvenue dans le monde génial de la Ginetta G4 et de son extraordinaire rapport poids/puissance (450kg pour 75cv) !

l'histoire du modèle

Aventure familiale artisanale

Très rares sont les petits constructeurs indépendants Britanniques des années 50 qui existent encore de nos jours. Ginetta est l’un de ceux-ci. Aventure familiale artisanale, le nom choisi pour cette entreprise hors du commun aurait trouvé son origine auprès d’une ancienne petite-amie de l’un des fondateurs. Mais revenons un peu en arrière…

Créée par les quatre frères Walklett (Bob, Ivor, Trevor et Douglas) à Woodbridge (Suffolk), la marque Britannique Ginetta a une longue et fructueuse histoire de constructeur artisanal d’automobiles de route et de compétition. Spécialisée dans un premier temps dans les moteurs agricoles, l’entreprise familiale prit un tout autre tournant en 1957, sous l’impulsion d’Ivor, en se lançant dans la construction de la G1, une voiture de sport très proche de la Lotus Seven dans son apparence ayant pour base une Wolseley Hornet d’avant-guerre. Celle-ci ne vit cependant jamais la production de série mais encouragea les frères à se lancer dans la production d’une seconde auto, la G2. La saga Ginetta pouvait commencer.

Nom de code : G4

Présentée au Racing Car Show de Londres en 1961 (où le public lui attribuera le titre de « Best of Show »), la G4 fit rentrer le petit constructeur dans une autre dimension : fini l’anonymat, il fut désormais question de respect. Tout comme la G3 avant elle, la G4 garantissait à ses propriétaires une utilisation très polyvalente. Cette dernière ne se limitait pas seulement à un usage routier et pouvait tout à fait aller jouer des coudes sur les circuits. Livrée neuve en kit et disponible avec trois motorisations Ford différentes (997cc Anglia, 1297cc Cortina et 1499cc Cortina), elle fut sans aucun doute celle qui plaça Ginetta sur la carte des constructeurs reconnus de voitures de sport Anglaises. Environ 500 exemplaires virent le jour jusqu’en 1969.

Au moment où la marque fut achetée par Lawrence Tomlinson en 2005, elle avait acquis la réputation d’être l’une des noms du sport automobile Britannique parmi les plus emblématiques. Toujours en existence aujourd’hui, Ginetta vient par ailleurs d’annoncer la mise en production de sa dernière-née, la Akula, une supercar révolutionnaire de 600cv au look d’enfer, directement dérivée de la compétition. Un héritage historique riche de plus de 60 ans…

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !