Lotus Elise 111S

Un bel exemplaire de série S livré avec son hard top d'usine.

Pour posséder un véhicule à l'historique limpide et à l'entretien justifié...

millésime1999
NOUS CONTACTER

le véhicule

Sortie de production le 26 Mai 1999 à Hethel, la Lotus Elise 111S qui illustre cette page a été livrée neuve à l’importateur Auto Koenig Wiesbaden dans la banlieue de Francfort. Vendue à son premier propriétaire en Allemagne, la voiture a ensuite été importée à Dubaï. En 2015, le dernier propriétaire l’a acquise et l’a faite importer en France. Elle comptabilise aujourd’hui 39 900 km au compteur.

Le dossier de la voiture comporte plusieurs éléments dont le « Certificate of Vehicle Provenance » de l’usine (signé par l’archiviste Andy Graham en date du 2 Décembre 2015), un rapport d’expertise à jour concernant la valeur du véhicule datant du 7 Février 2018, deux brochures d’usine de la Lotus 111S, un important dossier de factures faisant foi de tous les travaux réalisés par son dernier propriétaire depuis le retour de la voiture en France ainsi que tous les documents relatifs à l’importation depuis Dubaï.

Présentée dans une belle teinte Lotus Racing Green avec intérieur noir, cette 111S dispose de plusieurs options telles que le hard-top d’usine couleur carrosserie, un kit d’installation audio, les sièges en cuir, la peinture métallisée, un système d’alarme Cobra et un repose-pieds passager.

La 111S présentée ici représente une formidable opportunité d’acquérir une belle Elise soigneusement entretenue avec un historique limpide et un très faible kilométrage. Il n’appartient qu’à vous de vérifier si Colin Chapman disait vrai…

l'histoire du modèle

« Is this the best Lotus ever ? »

En Août 2002, c’est de cette façon que Classic and Sports Car annonçait la couleur sur la couverture de son mensuel. L’Elise était alors seulement âgée de 7 petites années, preuve qu’elle avait déjà marqué de son empreinte le paysage automobile mondial.

Bugatti (alors sous la houlette de Romano Artioli) rachète Lotus à General Motors en Août 1993. L’opération est loin d’être insignifiante pour la firme de Campogalliano. Souhaitant établir la EB110 aux Etats-Unis, Bugatti compte s’appuyer sur le réseau américain de Lotus déjà bien implanté ainsi que sur le très performant programme « Research and Development » de Hethel. C’est dans cette période que la Lotus Elise sera mise au point (dessin signé Julian Thompson).

Dévoilée en 1995 durant la Salon de Francfort, l’Elise ne sera commercialisée que l’année suivante avant de devenir le succès que l’on connaît. C’est Elisa, la petite-fille de Romano Artioli, qui a inspiré le nom de la remplaçante de l’Elan.

Pour Bugatti, il était impératif de revenir aux fondamentaux qui avaient fait les beaux jours de la marque Lotus : légèreté (720kg), moteur arrière et propulsion. Adieu les moteurs GM d’origine japonaise ; pour la Elise, Lotus fait appel à Rover pour des 1.8 variant de 118cv à 190cv suivant les versions.

Produite depuis 1996, l’Elise a redoré à jamais le nom Lotus. Le best-seller de Hethel continue de faire des heureux partout dans le monde et il est intéressant de voir à quel point l’idée originelle de la S1 n’a pas varié avec le temps. Light is right !

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !