Triumph TR3 A

On aime sa couleur Pale Yellow !

Pour les amateurs de roadsters britanniques...

millésime1961
NOUS CONTACTER

le véhicule

Le modèle que nous présentons à la vente est une TR3 A. Aisément reconnaissable avec sa large calandre avant « wide mouth », elle se présente dans une désirable teinte Pale Yellow.

Livrée neuve aux Etats-Unis (Californie) comme la grande majorité des TR3, elle est revenue en Europe en 2001 (Belgique) avant d’être achetée par un passionné du Nord de la France le 1er Août de cette même année.

La voiture vient avec un dossier de factures très important, faisant foi de tous les travaux réalisés sur la voiture depuis 2001 par son dernier propriétaire. Depuis son retour en Europe, elle a bénéficié d’une restauration partielle (nombreuses photos jointes dans le dossier).

Tout récemment, elle a bénéficié d’importants travaux d’ordre mécanique qui ont été réalisés en interne avant que la voiture ne soit mise en vente. Ainsi, la distribution (chaîne), le boîtier de direction, le tendeur, les pignons, la courroie accessoire, les durites, le calorstat, les étriers de frein, les plaquettes de frein ainsi que les flexibles ont été remplacés par nos soins.

En excellent état général, tant d’un point de vue esthétique que mécanique, cette TR3 A est accompagnée d’une capote noire, de ses deux « side screens », d’un porte-bagages et de roues fils.

Le Professeur Mortimer roulait à toute allure dans sa Grande-Bretagne natale au volant d’une TR2 de la même couleur, il n’appartient qu’à vous de lui voler la vedette…

l'histoire du modèle

La renommée mondiale des roadsters britanniques n’est plus à faire. La Triumph TR3, présentée en octobre 1955, y a largement contribué.

Malgré trois appellations différentes (TR3, TR3 A, TR3 B), il n’y a toujours eu que la TR3 pour Triumph, ces appellations officieuses étant l’œuvre de passionnés de la marque, désireux de distinguer les versions successives de leur automobile de cœur.

La TR3 « première du nom » (produite de 1955 à 1957 à 13 177 exemplaires), résulte d’améliorations assez superficielles par rapport à son aînée la TR2. D’un point de vue mécanique, tout est identique hormis deux carburateurs SU (cependant insuffisants pour augmenter les performances en raison d’une copieuse augmentation du poids) et l’ajout de freins à disque (à partir de fin 1956). Le design évolue un peu faisant place à une nouvelle calandre « small mouth » (« coupe-frites »).

De 1957 à 1961, la TR3 A allait changer à jamais le visage de Triumph. Produite à plus de 58 000 exemplaires, la non-officieuse phase 2 avait une allure différente autant d’un point de vue mécanique qu’esthétique : nouvelle calandre « wide mouth », phares plus encastrés, portes plus basses dotées de poignées, pare-chocs renforcés et la possibilité de disposer d’un moteur 4 cylindres de 2138cc en option, tout ceci offrant un résultat d’une grande précision !

Bouclant la boucle, la TR3 B achevait avec brio le deuxième volet d’une exceptionnelle saga qui allait construire le charme unique des Triumph. 3 334 exemplaires verront le jour en 1962, uniquement destinés au marché américain. Mieux finies et toutes montées de série (sauf 500 exemplaires) avec un moteur de 2138cc, elles offraient une très intéressante alternative à la jeune TR4, rentrée en production une année plus tôt.

Après sept années de bons et loyaux services, la TR3 quittait la scène pour laisser place à la TR4.

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !