Studebaker Champion VHC

Plus de 100 000 € de factures entre 2013 et 2020. Excellente condition.

Pour prendre part aux prochaines Carrera Panamericana...

millésime1954
  
prix98 000 €
NOUS CONTACTER

le véhicule

Émile Dujardin S.A.

Distribuée en France, à l’époque, par l’importateur Émile Dujardin (qui était situé au 323, rue de Charenton à Paris), la marque américaine d’automobiles Studebaker est demeurée relativement peu connue dans notre beau pays et plus globalement en Europe.

Studebaker fut pourtant une marque de première importance dans l’histoire de l’automobile et plus particulièrement l’histoire automobile des États-Unis. Pionnière, elle produisit ses premières autos à compter de 1902 et ce, jusqu’à l’extinction de la marque en 1966.

Deux propriétaires seulement

L’exemplaire qui illustre cette page a la particularité d’être l’un des rares exemplaires français d’origine. Bien qu’aucune archive officielle ne mentionne le nombre d’exemplaires importés en France par Émile Dujardin, il est certain que les Studebaker présentant cette provenance sont rarissimes.

Immatriculé dans l’Hérault à la fin de l’année 1954, ce Coupé Champion est demeuré propriété de la même famille jusqu’en 2013, date à laquelle le second et dernier propriétaire en date en fit l’acquisition.

Studebaker & le Tour de France Automobile

Pour comprendre ce qui amena la Studebaker que nous vous présentons aujourd’hui à prendre part successivement aux éditions 2014, 2017 et 2019 du Tour Auto, il faut revenir un peu en arrière dans le temps… en 1954.

C’est du 3 au 12 Septembre de cette même année que se tenait le 4ème Tour de France Automobile, l’une des plus exigeantes épreuves automobiles de l’époque qui allait emmener les valeureux participants de Nice à Nice en épousant presque parfaitement les bordures de la France géographique…

En quelques chiffres : 6 041 km de parcours, 319 km de classement, 3 étapes (Brest, Nancy, Nice), 124 partants, 55 arrivants…

Un rapide coup d’œil sur les arrivants nous donne tout un défilé des autos les plus prestigieuses du début des années 50. Gordini, Porsche, Osca, Alfa Romeo, Triumph, Lancia, Peugeot… Et à la 52ème place du classement général, une mystérieuse auto engagée par un courageux équipage de deux amateurs turcs dont un seul exemplaire était présent tout au long du rallye : une Studebaker !

Il est assez facile d’imaginer le nombre d’interrogations que l’auto avait dû susciter tout au long de son périple de plus de 6 000 km. Périple qu’elle mena jusqu’à son terme ! Ce qui, pour l’époque, constituait une extraordinaire performance, excusez du peu !

Seule Studebaker engagée dans toute l’épopée du Tour de France Automobile (1899-1986), l’histoire allait pourtant lui donner une heureuse suite au Tour Auto, de nombreuses années plus tard, avec un autre exemplaire de la mythique marque américaine…

Objectif Tour Auto

Lorsque le dernier propriétaire en date fit l’acquisition de la Stude’ qui illustre cette page en 2013, il présenta un projet aux équipes de Peter Auto afin d’engager son auto pour l’édition de l’année suivante.

Pour rappel, à de très rares exceptions près, seuls les modèles ayant pris part au Tour de France Automobile entre 1951 et 1973 sont éligibles au sein du Tour Auto.

Le projet fut accepté par Patrick Peter et une importante restauration/préparation commença pour permettre à l’auto de prendre part au Tour Auto 2014. Et c’est ainsi que quelques mois plus tard, 60 ans exactement après la première, une seconde Studebaker prit le départ du Tour de France Auto… L’histoire est belle.

Depuis cette date, deux autres éditions du Tour Auto ont vu cette somptueuse Studebaker Champion prendre le départ de la plus belle épreuve historique française, en 2017 et 2019.

En 2017, son propriétaire réalisa d’ailleurs une superbe performance au volant en finissant 2ème au classement général, en régularité, à seulement 6 secondes de la Maserati 200 SI des vainqueurs.

Restauration & préparation

Entre 2014 et 2020, ce sont plus de 100 000 € qui ont été dépensés par le dernier propriétaire pour faire de sa Studebaker la superbe et performante automobile de compétition qu’elle est aujourd’hui.

L’ensemble des factures de restauration et de préparation est joint dans le dossier historique qui accompagne cette auto.

Reprendre les factures de façon chronologique, c’est suivre pendant près de 7 ans l’évolution de la préparation qui a eu lieu au gré des épreuves auxquelles elle a pris part. Le moins que l’on puisse dire, c’est que rien n’a été laissé au hasard.

C’est d’abord la structure (châssis et caisse) qui a fait l’objet d’importants travaux de restauration avant l’habitacle ne reçoive tous les éléments de sécurité liés à la pratique de la compétition (arceau cage, baquets, harnais, extincteur…) et que la partie mécanique ne soit entièrement refaite et préparée (le moteur V8 Chevrolet développe plus de 400cv).

Ce qui frappe en premier lieu lorsque l’on découvre l’auto, c’est sa qualité. Qu’il s’agisse de la partie mécanique, de la peinture, de l’habitacle, des éléments de sécurité, de l’instrumentation, tout est synonyme de qualité. La mise de la voiture sur un pont est sans équivoque.

Il est question d’une Studebaker Champion dont la qualité de présentation et de préparation n’a tout simplement pas d’équivalent sur le marché actuel.

Contenu du dossier historique

Carte grise française de collection
Rapport d’expertise indépendant (Juin 2018)
Ensemble des factures de restauration et de préparation (période 2014-2020)
Rapport Histovec

Éligibilité en historique

La Stude’ Champion n’était pas vraiment destinée à faire carrière en compétition. Et pourtant…

Mais au-delà de sa participation au Tour de France Automobile en 1954, c’est surtout la fameuse Carrera Panamericana qui l’a rendue célèbre. Une course de près de 3 500 km du Nord au Sud du Mexique pour les aventuriers de l’extrême.

Initiée en 1950, il n’y aura que cinq éditions avant qu’elle ne soit interdite à la fin de l’année 1954, jugée trop dangereuse.

Remise au goût du jour en 1988 dans une version « classique », elle s’est depuis courue chaque année depuis cette date (hormis en 2020 et 2021 pour les raisons que nous connaissons tous). Sur ces 31 dernières éditions, 25 ont été remportées par une Studebaker !

L’hégémonie totale de cette auto sur la course mexicaine a été particulièrement soulignée par le pilote français Pierre de Thoisy qui, à lui seul, a décroché 7 couronnes sur les 25 victoires des Stude’ Champion et autres Commander…

Enfin, bien l’histoire de la marque ne soit pas liée à des épreuves de longue haleine comme le Rallye Paris-Pékin, une auto de cette trempe pourrait s’y frotter et s’y illustrer. Le choix ne manque donc pas.

Une opportunité rare

Superbement préparée sans considération de frais, cette belle Studebaker Champion Coupé est prête pour vos futurs exploits en compétition historique.

Voici un ticket d’entrée exotique pour le prochain Tour Auto et une valeur sûre pour votre prochaine Carrera Panamericana.

Un véhicule parfait pour marcher sur les pas du valeureux équipage turc du Tour de France 1954 et de Pierre de Thoisy dans le désert mexicain…

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !