Lotus Elan S1 FIA (spécifications 26R)

Importante préparation. PTH FIA 2020.

Pour prendre part à de belles épreuves historiques...

millésime1964
  
prix87 000 €
NOUS CONTACTER

le véhicule

Royal Elysées, Paris 16e

La superbe Lotus Elan S1 que nous présentons à la vente a été livrée neuve pour le marché français via l’importateur officiel de la marque à l’époque, Royal Elysées (Rue de Longchamp, Paris 16e). Mise en circulation le 26 Mars 1964, il s’agit d’un exemplaire en conduite à gauche d’origine, qui a été, au fil des années, transformé peu à peu en véhicule de compétition.

Travaux récents

Préparée de façon significative par ses deux derniers propriétaires successifs, cette superbe Elan S1 se trouve aujourd’hui upgradée de façon quasi-complète aux spécifications 26R. Toutes les factures de pièces et de main-d’œuvre sont jointes dans l’important dossier qui accompagne l’auto.

À la fin des années 2000, lorsque l’avant-dernier propriétaire a entrepris de faire préparer son auto, il a alors fait appel aux meilleurs spécialistes du modèle, en France comme en Angleterre pour mener à bien son projet. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer Tony Thompson Racing, Paul Matty Sports Cars, Burton, QED Motorsport, Philippe Harper…

Acquise au début de l’année 2019 par son dernier propriétaire, ce dernier se donne pour objectif de parfaire encore davantage la préparation de cette Elan dans le but d’obtenir un passeport FIA (classe FIA : GTS 10).

L’auto est alors confiée aux ateliers de WG Racing. Plus de 20 000 € sont à nouveau investis dans la préparation du véhicule. Rien n’a été laissé au hasard avant que l’auto ne fasse l’objet d’une demande de PTH FIA qui a depuis été validée par les commissaires techniques de la FFSA. À cette occasion également, un rapport de banc a été effectué.

Depuis la réfection du moteur, le dernier-propriétaire a effectué le rodage et a couru à une seule reprise en 2019 lors de la manche du Val de Vienne de l’Historic Tour (Asavé 65).

Spécification actuelle

Conduite à gauche
Châssis 26R
Hard-top lightweight
Moteur Ford twincam réalésé à 1594cc, alimenté par deux carburateurs Weber
Culasse BRM
ACT acier QED 450
Boîte à crabots 4 rapports entièrement refaite par WG Racing en Juin 2020
Radiateur en aluminium
Embrayage Borg and Beck bi-disque, volant moteur allégé
« Gros freins » à l’avant, disques + étriers aluminium Girling AR
Disques à l’arrière
Pont autobloquant
Barre anti-roulis 26R
Triangles 26R
Nez de pont en aluminium
Carter de pont en aluminium
Support de différentiel en aluminium
Support de crémaillère en aluminium
Ligne d’échappement 26R avec gros silencieux arrière
Réservoir homologué en aluminium rempli de mousse
Éléments de sécurité homologués et à jour (arceau, baquet, harnais, extincteur, coupe-circuit)
Vitres en lexan (hormis pare-brise)
Jantes Minilite en aluminium peintes en noir

Éligibilité XXL

Présentée dans une superbe condition générale, tant au niveau esthétique que mécanique, cette superbe Lotus Elan S1 FIA qui a fait l’objet d’importants investissements de la part de ses deux derniers propriétaires, est prête à se distinguer au sein des plus belles épreuves historiques françaises et européennes. Accompagnée de son passeport FIA 2020 et d’un important lot de bord, elle représente une superbe opportunité d’acquérir une auto de compétition exceptionnelle qui a marqué de son empreinte les récentes éditions du Tour Auto en VHC, en mettant à mal les grosses cylindrées.

Carte grise française normale.

l'histoire du modèle

TYPE 26, 36 OU 45 ?

La naissance de l’Elan (Type 26) est étroitement liée au destin de l’Elite (Type 14). Quoi que l’on puisse dire de l’Elite, elle fut une expérience salutaire pour la jeune marque qu’était Lotus au début des années 60. La carrosserie monocoque était un choix ambitieux et ses nombreux succès en compétition avaient rendu Lotus célèbre. Malgré cela, en 1961, il devint une évidence pour Colin Chapman que la production de l’Elite devait cesser car celle-ci coûtait excessivement cher. Le petit constructeur comprit au moins ce qu’il ne fallait plus faire désormais…

De cette expérience gagnée naquit l’Elan au Salon d’Earl Courts en 1962. Premièrement dévoilée en cabriolet avec un 1500cc de 100cv, l’Elan prit rapidement du muscle en accueillant quelque temps plus tard un nouveau moteur de série plus puissant (1558cc développant 105cv). Le hard-top était proposé en option.

Une version S2 fut présentée en Novembre 1964. Celle-ci embarquait de série plusieurs petites améliorations dont des étriers de frein plus larges à l’avant, un tableau de bord modernisé et de nouveaux feux arrière.

Jamais deux sans trois dit l’adage ! En Septembre 1965, la petite Elan se présenta sous une forme nouvelle, avec un nouveau type interne et quelques améliorations ! Désormais on parlait du Type 36 qui faisait référence aux S3 Coupé. Celles-ci venaient donc avec une différence de taille : un toit fixe en fibre de verre. En Juin 1966, quelques mois seulement après la sortie du coupé, Lotus, qui ne souhaitait pas ignorer sa clientèle désireuse de rouler cheveux au vent, présenta la S3 Cabriolet (Type 45).

En 1968, la S4 Coupé (Type 36) et la S4 Cabriolet (Type 45) bouclèrent la boucle d’une très belle saga commencée en 1962. Après une carrière très riche, l’une des plus adorables sportives Britanniques tirait sa révérence en Août 1973. Plus de 17 000 exemplaires avaient été assemblés au cours de de sa production et elle avait permis à Lotus de rentrer dans la cour des très grands.

LE CHOIX DE GORDON MURRAY

Lorsque l’on demande aujourd’hui à Gordon Murray (concepteur de la McLaren F1 et accessoirement ancien ingénieur responsable de nombreuses victoires de Brabbham et de McLaren en F1) quelle serait la voiture qu’il choisirait pour son ultime voyage, sa réponse est très claire : la Lotus Elan ! Light is definitely right !

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !