CESCA-GRAC 740

Une automobile de compétition Française hors du commun avec un très bel historique !

Pour courir en Sport Protos Cup avec un proto hautement compétitif...

millésime1974
  
prix115 000 €
NOUS CONTACTER

le véhicule

Histoire de notre CESCA-GRAC 740

A bien des égards, le proto CESCA-GRAC 740 que nous proposons à la vente est un automobile de compétition hors du commun, qui plus est Française ! Pour comprendre la genèse de ce superbe bolide chargé d’histoire, il est nécessaire de remonter dans le temps.

En 1973, l’ancien pilote Claude Swietlik, qui avait mis un terme à sa carrière, crée sa propre équipe afin de faire courir une GRAC MT14S dans la Coupe Simca-Shell. Pour la saison suivante, en 1974, l’équipe recrute le Lyonnais Michel Pignard et Claude Swietlik décide alors de modifier le châssis du proto pour ainsi créer la CESCA-GRAC 740.

Des trois CESCA-GRAC 740 officielles, celle qui illustre cette page est la première et dispose de nombreuses différences avec ses deux sœurs que ce soit au niveau de la coque mais aussi au niveau du châssis (il s’agit de la plus élaborée des trois au niveau du châssis). Elle comporte des roues à fixations March avec écrous centraux, des entrées de phares avec écopes, des supensions différentes de celles qui équipaient les MT14S, des porte-moyeux avant et arrière de MT20, ainsi que des roulements, des moyeux et des barres anti-roulis March. Rappelons ici que Claude Swietlik, en association avec le célèbre pilote Britannique Vic Elford, était l’importateur March pour la France durant l’année 1973. Ceci explique pourquoi tant d’éléments March compose cette première CESCA-GRAC 740 à commencer par la carrosserie, qui utilise une base de March 73S.

Bien que plusieurs résultats parus dans des revues sportives d’époque ainsi qu’un article de Claude Bazetoux (journaliste sportif du Progrès de Lyon) annoncent la CESCA-GRAC prête au début du moi de Mai pour l’épreuve de Magny-Cours, celle-ci n’effectue sa première apparition dans la Coupe Simca Shell que le 23 Juin 1974 sur le circuit de Charade.

Rapidement, Michel Pignard prend ses marques au volant et place régulièrement son proto sur les plus hautes marches du podium dans les épreuves restantes du championnat (La Coupe Simca Shell comprenait à la fois des courses sur circuit et courses de côte). Au terme d’une brillante saison (voir les résultats plus bas), il finit en troisième position du classement général de la Coupe Simca Shell au volant de cette extraordinaire machine de compétition, derrière la BBM RS3 de Patrick Perrier et la GRAC MT20 de Bernard Béguin (voir les photos d’époque plus bas).

CESCA-GRAC 740 châssis « 001 » – COUPE SIMCA SHELL 1974

23 Juin / manche 8 – Charade / Michel Pignard / 10ème

30 Juin / manche 9 – Forêt Auvray / Michel Pignard / 2ème

14 Juillet / manche 10 – Magny-Cours / Michel Pignard / 4ème

21 Juillet / manche 11 – Eymoutiers / Michel Pignard / 1er

28 Juillet / manche 12 – Chamrousse / Michel Pignard / 1er

11 Août / manche 13 – Karland / Michel Pignard / 2ème

15 Août / manche 14 – Le Castellet / Michel Pignard / 3ème

1 Septembre / manche 15 – Urcy / Michel Pignard / 1er

(les résultats des quatre dernières épreuves de la saison 1974 nous sont inconnus)

A la suite de cette épopée incroyable, le proto est vendu au pilote Bernard Penilla qui le possèdera pendant près de dix années (1977-1987) avant de le céder à un préparateur nommé De Jesus, qui s’en servira pour divers tests moteur. Il est ensuite acquis par Daniel Ché. Malheureusement, à la suite du décès de ce dernier, le proto est mis en vente par sa famille et acheté en 2008 par un pilote de la région parisienne qui a depuis connu de très nombreux succès avec, notamment en Sport Protos Cup (pas moins de 20 podiums).

Restauration

Entièrement restaurée en 2012 par Nicolas Maurel (Blue Fox Race Engineering), cette CESCA-GRAC se trouve aujourd’hui dans un splendide état et s’offre une seconde jeunesse sur les différents circuits Français. A l’origine équipée d’un moteur Simca-Chrysler 2 Litres JRD, elle dispose aujourd’hui d’un excellent moteur BDG Cosworth 2 Litres (préparé par la talentueuse équipe de Geoff Richardson en Angleterre), d’une boîte Hewland FT200 et de freins AP Racing.

Il est à noter que le BDG installé dans le proto compte aujourd’hui près de 15 heures de compétition. Une révision du moteur chez Richardson sera donc à prévoir sous peu. A la suite de ces éventuels travaux, cette CESCA-GRAC serait prête pour faire deux nouvelles saisons et se distinguer de belle manière soit en Sport Protos Cup (Historic Tour FFSA).

Quand le dernier propriétaire l’a acquise auprès de la famille de Daniel Ché, le proto arborait une livrée noire complète recouvrant même les phares. A la suite de la restauration en 2012, il a été décidé de la peindre en bleu ciel avec une large bande blanche centrale. Souhaitant quelque chose de plus personnalisé, le dernier propriétaire l’a faite totalement repeindre dans le gris argent qu’elle porte fièrement aujourd’hui. Pour l’anecdote, il s’agit d’une couleur Ducati utilisée en compétition dans les années 70 par la marque de deux-roues Italienne.

Héritage

Cette formidable CESCA-GRAC 740, l’une des trois officielles produites au monde, représente une incroyable opportunité d’acquérir une voiture de compétition Française chargée d’histoire. Résultat du travail d’ingénieurs surdoués (ne pas oublier qu’il s’agit d’une GRAC MT14S avant d’être une CESCA 740), elle incarne une époque révolue. Il est tentant de s’imprégner de l’atmosphère spéciale qui devait régner dans les paddocks de la Coupe Simca Shell, n’est-ce pas ?

Quelle belle époque !


La rédaction de cet historique n’aurait pas été possible sans l’aide précieuse de Gérard Gamand (ancien pilote, auteur de nombreux ouvrages sur l’automobile et fondateur du magazine AUTODIVA) ainsi que des divers intervenants sur le forum AUTODIVA dans les sujets consacrés aux deux marques Françaises « CESCA » et « GRAC ».

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !