Ford Sierra RS Cosworth

Historique limpide. Bel état général.

Pour redécouvrir une sportive hors-norme...

millésime1986
  
prix39 500 €
NOUS CONTACTER

le véhicule

Historique de notre Sierra RS Cosworth

La Ford Sierra RS Cosworth que nous présentons à la vente a été livrée neuve en France et mise en circulation le 9 Décembre 1986. Au début de l’année 1994, son premier propriétaire la cède à un passionné résidant dans le Sud de la France. Ce dernier la gardera pendant 10 ans, jusqu’en 2004, avant qu’il ne la vende à son avant-dernier propriétaire. Elle n’a donc connu que quatre propriétaires depuis sa sortie d’usine.

Elle compte aujourd’hui 78 193 km certifiés au compteur. Durant les dernières années, elle n’a pas beaucoup roulé, tout en étant régulièrement entretenue. Elle se trouve par conséquent dans bel état d’origine (hormis la ligne d’échappement et les amortisseurs qui ont été modifiés).

Entretiens

Nous avons à notre disposition la liste de tous les travaux qui ont été réalisés sur la voiture depuis 1994. Alors qu’elle comptait plus de 61 000 km au compteur, il a été décidé de refaire entièrement le moteur à titre préventif. Ces travaux incluaient, entre autres, le changement de toutes les courroies (dont la courroie de distribution), du joint de culasse, des joints spi, des joints de carter, du carter de distribution, une dépose-repose complète de l’embrayage, une rectification de culasse et un équilibrage du volant moteur. La facture de tous ces travaux est présente dans le dossier qui accompagne la voiture.

En plus de ces éléments, elle dispose aujourd’hui d’une ligne complète Danielson et d’amortisseurs avant at arrière Bilstein B6. Récemment, cette Sierra RS a bénéficié d’un changement de courroie de distribution (facture de Décembre 2018) et d’un remplacement des disques et plaquettes avant. D’autre part, il est à noter que son dernier contrôle technique, réalisé en Janvier 2019, n’a présenté aucune anomalie.

Toujours restée dans l’ombre de l’Escort, le temps est venu de juger la Sierra RS Cosworth à sa juste valeur. Forte d’une carrière exceptionnelle sur les circuits (notamment en BTCC entre les mains de Robb Gravett ou de Andy Rouse à la fin des années 80) qui ferait pâlir nombre d’autos plus prestigieuses, cette rare automobile au tempérament de feu présente ces dernières années une cote en hausse auprès des passionnés avisés. Il n’appartient qu’à vous d’en apprécier le caractère sportif…

l'histoire du modèle

Homologation en Groupe A

La Sierra RS Cosworth a été présentée en 1986 mais était en développement depuis 1982 et l’introduction du modèle de série. Dans le but de la faire courir en ETCC, il fallait la faire homologuer en Groupe A et par conséquent produire et vendre 5 000 exemplaires de route d’une version sportive servant de base à la version de compétition.

Il est très difficile de donner une nationalité à cette voiture en raison du fait que sa genèse et sa production se sont réalisées dans divers pays : Etats-Unis (Ford), Allemagne (filiale de la marque Américaine en Europe), Angleterre (conception des moteurs Cosworth), Belgique (toutes les Sierra RS ont été produites dans les usines Ford de Genk).

L’ensemble est une vraie réussite et rapidement, les 5 000 exemplaires trouvent preneur. Il faut dire que les arguments sont nombreux : un bouillant 4 cylindres 2.0 de 204cv pensé et conçu par Cosworth, un kit carrosserie large, un grand aileron arrière, une vitesse de pointe à 240km/h… La sage Sierra familiale de série n’a plus grande chose à voir avec cette infernale trois-portes bodybuildée.

Les exploits en compétition

En comptant les RS500, 5 545 exemplaires de la Sierra RS Cosworth ont été produits entre 1986 et 1987. Témoin d’une époque révolue, cette automobile incroyable a marqué les esprits en laissant sa trace sur un grand nombre de circuits du monde entier. Les exploits de Andy Rouse ou de Robb Gravett (pour ne citer qu’eux) en BTCC au volant de RS500 survitaminées ont écrit la légende de ce mythe et ont largement contribué au développement du BTCC.

D’une certaine manière, on peut affirmer que Cosworth a été pour la Sierra ce que Lotus a été pour la Cortina. L’histoire s’est répétée mais d’une plus belle manière encore…

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !