Lotus Elan S1 VHC

Excellente base pour une utilisation VHC !

Pour prendre part à de belles épreuves historiques...

millésime1963
  
prix64 000 €
NOUS CONTACTER

le véhicule

La Lotus Elan S1 que nous présentons à la vente a été assemblée le 3 Mai 1963 dans les usines Lotus et mise en circulation le 29 Mai de la même année.

501 GBL

Un document écrit par le premier propriétaire de cette Elan nous apprend qu’à la suite de son achat, ce dernier avait pris part à plusieurs épreuves de compétition locales dont la course de côte de Firle et les « Brighton Speed Trials » (cette épreuve étant connue pour être la plus ancienne épreuve de course automobile). A la fin des années 60, il décida de se séparer de sa Lotus et la vendit à l’un des cousins de Alain de Cadenet qui vivait aux alentours de Sloane Street à Londres.

Quelques années plus tard, en Novembre 1986, « 501 GBL » fut acquise par un passionné Anglais qui documenta de façon très précise la totalité des travaux de restauration, de préparation et d’entretien de la Lotus. Son historique est donc d’une grande limpidité grâce aux nombreux éléments qui constituent le dossier (factures, lettres, photos, PTH etc).

La voiture se trouvait à cette époque dans une livrée bleu/blanc/rouge et était présentée avec des ailes larges. Le nouveau propriétaire entama alors des travaux de restauration. La coque fut séparée du châssis et fut entièrement reconditionnée avant d’être repeinte dans la teinte bleue qu’elle porte toujours aujourd’hui (« Ford Aqua Blue »). Seules différences avec aujourd’hui, l’Elan était équipée à ce moment-là de jantes à écrous centraux, les ailes larges avaient été conservées et le hard-top et les pare-chocs étaient peints en blanc.

Afin de se rapprocher de la fiche d’homologation FIA d’époque, le propriétaire entreprit d’importants travaux en 1996. La coque fut à nouveau séparée du châssis et les ailes larges retirées, un hard-top ultra-light de 26R fut installé avant qu’une nouvelle peinture complète (toujours dans la même teinte de bleu) ne soit effectuée. C’est également à cette occasion, qu’avec d’autres éléments, le châssis fut entièrement upgradé aux spécifications 26R. Les nombreuses factures de pièces acquises auprès de Tony Thompson Racing (le pape de la préparation des Elan de compétition) attestent de l’ampleur des travaux. A l’issue de cela, un PTH FIA fut réalisé le 6 Novembre 2007 (Période F).

A l’aube des années 2010, « 501 GBL » fut acquise par un passionné Français résidant en région parisienne. Utilisée avec parcimonie depuis cette date et entretenue auprès du spécialiste Lotus Claude Rucheton (Ateliers Rufils), cette Elan se présente aujourd’hui dans une très bonne condition.

SPÉCIFICATION ACTUELLE

Sa spécification actuelle est la suivante : châssis poutre acier renforcé aux spécifications 26R, fixations de crémaillère en alu, suspensions avant à double triangulation, suspensions arrière indépendantes, amortisseurs télescopiques (réglables en dureté), moteur 4 cylindres 1558cc alimenté par deux carburateurs Weber de 45, radiateur en alu, pompe électrique, carter humide, refroidisseur d’huile, « petits freins », jantes tôle.

Arceautée, arnachée, affutée, allégée, cette superbe Elan S1 représente une belle opportunité de s’exprimer dans de belles épreuves historiques de VHC ou de VHRS. En outre, elle pourrait également constituer une excellente base pour une « upgrade » complète en 26R FIA. Ce choix vous appartient…

l'histoire du modèle

TYPE 26, 36 OU 45 ?

La naissance de l’Elan (Type 26) est étroitement liée au destin de l’Elite (Type 14). Quoi que l’on puisse dire de l’Elite, elle fut une expérience salutaire pour la jeune marque qu’était Lotus au début des années 60. La carrosserie monocoque était un choix ambitieux et ses nombreux succès en compétition avaient rendu Lotus célèbre. Malgré cela, en 1961, il devint une évidence pour Colin Chapman que la production de l’Elite devait cesser car celle-ci coûtait excessivement cher. Le petit constructeur comprit au moins ce qu’il ne fallait plus faire désormais…

De cette expérience gagnée naquit l’Elan au Salon d’Earl Courts en 1962. Premièrement dévoilée en cabriolet avec un 1500cc de 100cv, l’Elan prit rapidement du muscle en accueillant quelque temps plus tard un nouveau moteur de série plus puissant (1558cc développant 105cv). Le hard-top était proposé en option.

Une version S2 fut présentée en Novembre 1964. Celle-ci embarquait de série plusieurs petites améliorations dont des étriers de frein plus larges à l’avant, un tableau de bord modernisé et de nouveaux feux arrière.

Jamais deux sans trois dit l’adage ! En Septembre 1965, la petite Elan se présenta sous une forme nouvelle, avec un nouveau type interne et quelques améliorations ! Désormais on parlait du Type 36 qui faisait référence aux S3 Coupé. Celles-ci venaient donc avec une différence de taille : un toit fixe en fibre de verre. En Juin 1966, quelques mois seulement après la sortie du coupé, Lotus, qui ne souhaitait pas ignorer sa clientèle désireuse de rouler cheveux au vent, présenta la S3 Cabriolet (Type 45).

En 1968, la S4 Coupé (Type 36) et la S4 Cabriolet (Type 45) bouclèrent la boucle d’une très belle saga commencée en 1962. Après une carrière très riche, l’une des plus adorables sportives Britanniques tirait sa révérence en Août 1973. Plus de 17 000 exemplaires avaient été assemblés au cours de de sa production et elle avait permis à Lotus de rentrer dans la cour des très grands.

LE CHOIX DE GORDON MURRAY

Lorsque l’on demande aujourd’hui à Gordon Murray (concepteur de la McLaren F1 et accessoirement ancien ingénieur responsable de nombreuses victoires de Brabbham et de McLaren en F1) quelle serait la voiture qu’il choisirait pour son ultime voyage, sa réponse est très claire : la Lotus Elan ! Light is definitely right !

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !