Lotus Elite Climax S2

Etat exceptionnel. Historique connu.

Pour acquérir l'une des plus belles automobiles construites par Colin Chapman...

millésime1962
  
prix88 000 €
NOUS CONTACTER

le véhicule

Historique de notre Lotus Elite S2

La Lotus Elite Climax que nous présentons à la vente est une Série 2 dite S/E (« Special Equipment »), équipée d’une boîte de vitesses ZF et d’un moteur Coventry Climax FWE (sur lequel est représentée Godiva) avec deux carburateurs SU. Elle dispose d’une coque/carrosserie construite chez Bristol Aviation.

Elle fut assemblée au début de l’année 1962 dans les usines de Cheshunt en Angleterre avant d’être livrée quelques semaines plus tard au Canada auprès des établissements Eastern Motor Company. Il est à noter qu’elle se trouve depuis l’origine dans cette configuration en conduite à droite.

Elle fut, quelque temps plus tard, importée en Californie avant de revenir dans son Angleterre natale au début des années 90. Acquise en 2001 par un Britannique, ce dernier décida alors de faire effectuer auprès du grand spécialiste Lotus Paul Matty un certain nombre de travaux de restauration et de préparation incluant une repeinture complète et une réfection partielle de l’habitacle.

C’est à cette occasion qu’elle fut préparée pour une utilisation dans le cadre de compétition. Des harnais, un extincteur, un coupe-circuit et un arceau cage furent installés, ainsi qu’un bouchon de réservoir Monza et des attaches de capot moteur différentes. D’autres pièces furent installées durant ces travaux incluant de nouvelles roues fils, de nouveaux pneus mais aussi un radiateur d’huile.

Durant toute cette période, la voiture fut fréquemment utilisée par son propriétaire que ce soit sur route ou dans le cadre de la compétition (Course de Côte de Ollons-Villars en 2001). A l’issue de cela, elle fut mise en vente chez Paul Matty où elle fut acquise en Décembre 2007 par son dernier propriétaire, un passionné Français amoureux de la marque de Colin Chapman.

Un état exceptionnel

Elle est présentée aujourd’hui dans une configuration « civilisée », sans arceau ni baquet.

Le dossier de la voiture comprend un certain nombre de photographies à l’époque ou elle avait été acquise par son dernier propriétaire chez Matty, tous les papiers relatifs à son immatriculation en France (elle dispose d’un titre de circulation Français) et un rapport d’expertise indépendant daté de Décembre 2018 valorisant le véhicule à 100 000 €.

Utilisée avec parcimonie par son dernier propriétaire, elle se trouve aujourd’hui dans un état exceptionnel (comme vous le découvrirez sur les photos plus bas) tant d’un point de vue esthétique que mécanique. Hautement éligible dans bon nombre évènements historiques, cette somptueuse Elite S2 pourrait également enrichir une belle collection. Sa ligne fantastique ainsi que sa grande rareté constituent des arguments de première importance. Les Elite Type 14 sont des autos qui n’apparaissent que très rarement sur le marché et qui ne s’adressent qu’aux amateurs les plus avisés.

l'histoire du modèle

La première GT de la marque Lotus

Il est de notoriété publique que les seules véritables intentions de Colin Chapman quand il créa Lotus était de faire courir ses automobiles en compétition et de les faire triompher. Son intérêt pour les voitures de route était périphérique. Mais à la fin des années 50, portée par son ambition, il souhaita prendre l’envergure d’un véritable constructeur automobile. L’heure était venue pour Lotus de créer sa première Grand Tourisme, une automobile taillée pour les gentlemen drivers aisés mais connaisseurs…

Il est évident que construire une telle voiture nécessitait des moyens d’envergure. Les procédés de fabrication jusque là utilisés par la marque pour produire ses voitures de compétition n’étaient pas applicables à ce modèle. En plus de ces éléments, l’Elite était l’une des premières voitures de série à bénéficier d’une carrosserie monocoque en fibre de verre, une innovation incroyable pour l’époque. Malgré le fait que l’Elite soit une GT, Colin Chapman ne voulait pas déroger à la règle qu’il s’était toujours fixée pour toutes ses autos : « light is right » !

Un design hors-norme !

Le fabuleux dessin de l’Elite revient au travail commun réalisé par Colin Chapman et un client de la marque nommé Peter Kirwan-Taylor, la question aérodynamique étant perfectionnée de manière incroyable par le grand Franck Costin. Concernant le moteur, c’est une formule hybride qui fut proposée par Leonard Lee résultant d’un « mix » entre le Coventry Climax FWA et le FWB. Le moteur Coventry Climax FWE était né. Il développait 1216cc pour 75cv, un peu décevant compte tenant de son coût de développement…

Le prototype fut présenté juste à temps pour le Salon d’Earls Court en Octobre 1957. L’Elite faisait une entrée en scène remarquée, les avis étaient unanimes, sa carrière semblait prometteuse et son destin allait le prouver ! Bien que l’Elite soit une voiture de route, elle prit rapidement et presque inévitablement le chemin des circuits et des courses de côte. Ian Walker, Jim Clark, Peter Lumsden, pour ne citer qu’eux, accumulèrent les succès au volant de cette voiture. L’Elite remporta ainsi plusieurs victoires de classe consécutives au 24 heures du Mans !

Au début des années 60, mécontents des services de leurs fournisseurs, Lotus décida de se tourner vers Bristol Aviation pour construire tous les ensembles carrosserie-châssis. La suspension arrière avait été modifiée afin de supprimer les braquages induits. Ces voitures ont alors pris le nom de « Série 2 » quel que soit le modèle.

Une automobile faite pour l’élite !

L’Elite ne faisait pas rentrer d’argent mais il ne serait pas juste de lui reprocher car elle construisit l’image de Lotus et toute une génération de fanatiques se sont extasiés devant sa ligne prodigieuse et ses merveilleuses qualités routières.

Elle est maintenant devenue une classique parmi les classiques et certains la considèrent à juste titre comme l’une des plus belles voitures de Grand Tourisme jamais produites. Dotée d’une ligne absolument stupéfiante de pureté et de modernité, il s’agit d’une véritable œuvre d’art. Produite à (seulement) un peu plus de 1000 exemplaires, elle est une vraie automobile … d’élite !

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !