Montesa Cota 123

Excellente condition générale. Moto entièrement restaurée.

Pour raviver des souvenirs de jeunesse...

millésime1974
  
prix3 900 €
NOUS CONTACTER

le véhicule

La superbe Montesa 123 Cota que nous présentons à la vente a été restaurée de A à Z uniquement avec des pièces Montesa d’origine ou de re-fabrication à l’identique produites en Espagne (exemple : le garde-boue avant, les revêtements caoutchouc du guidon et le guide chaîne). Toutes les pièces d’origines de cette machine ont été rénovées, repeintes ou re-chromées. Il n’y a pas un roulement ou joint qui ne soit neuf. A l’exception des pneus qui sont usés à 40% mais conservés ainsi (car introuvables aujourd’hui aux dimensions d’origine), elle se présente dans un « état stock » comme présentée dans les concessions Montesa en 1974.

Le moteur est juste rôdé et il est en 1ère cote réparation (0,25). Le système de sélection de boîte de vitesses ainsi que le kick (connus comme des points fragiles sur les modèles de ce millésime) ont été remplacés par des pièces de dernière génération sur lesquels ces points faibles sont corrigés. C’est pour cette raison que le carter d’embrayage dispose d’une butée de kick en caoutchouc et que la forme même du kick est un peu différente, ce qui facilite grandement la mise en route.

l'histoire du modèle

Sortie en 1972 avec un cadre gris, la Cota 123 est une déclinaison du modèle phare de la marque, la Cota 247 qui, en 1968, fut la 1ère moto conçue spécialement pour le trial. Les autres motos de l’époque n’étaient que des machines de route, souvent anglaises, adaptées à cette pratique. Pour information, le développement de la Cota 247 a été assuré par un français, Christian Rayer, qui participa aux Six Jours d’Ecosse au guidon d’une 247. Quelques années plus tard, c’est ce même homme de talent qui assurera le développement de la 250 Yamaha TY, repris ensuite par le très célèbre Mick Andrews.

La Cota 123 fut de 1972 à 1976 la seule et unique machine de trial présente sur le marché. Malgré ses petites roues (20 et 17 pouces à l’arrière) elle surclassait largement les autres machines, dont la 125 Yamaha 125 TY qui apparaîtra qu’en 1975 et qui devra attendre que des préparateurs s’en emparent pour en faire une machine un peu plus compétitive en course.

La 123 Cota a été la 1ère machine de nombreux trialistes Français et étrangers. Elle a été produite de 1972 à 1979 en environ 9000 exemplaires toutes versions confondues.

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !