MGB Cabriolet

Très bon état général pour ce joli cabriolet anglais !

Pour vivre un été sans fin, cheveux au vent...

millésime1975
  
prix23 500 €
NOUS CONTACTER

le véhicule

Flame Red

La MGB Cabriolet que nous présentons à la vente a été assemblée puis livrée neuve en Californie en 1975. De retour sur le Vieux Continent au début des années 2000, en France, elle fut alors acquise par un passionné résidant en Bretagne avant que ce dernier ne la cède à son dernier propriétaire à la fin de l’année 2007. Elle se présente aujourd’hui dans une désirable teinte de couleurs, carrosserie Flame Red avec intérieur en simili cuir noir.

Entretiens récents

Très bien entretenue par le dernier propriétaire comme le démontrent les nombreuses factures jointes au dossier (près de 22 000 € d’entretien depuis 2007), cette MGB a bénéficié, entre autres travaux, d’une réfection totale du moteur en Novembre 2018 qui s’est soldée par une facture de plus de 5 000 €. Le détail de cette intervention est joint au dossier qui accompagne la voiture. Depuis cette date, la voiture a parcouru moins de 500 km.

Récemment, en Avril 2019, elle a bénéficié d’un nouvel entretien en vue de la commercialisation. A cette occasion, le démarreur a été changé et il a été décidé de procéder au remplacement des silentblocs AV et AR, des plaquettes, des disques et des flexibles de frein. D’autre part, le fonctionnement du starter a été contrôlé, un coupe-circuit a été installé et 4 pneus neufs ont été montés.

Mécaniquement, la voiture se trouve par conséquent aujourd’hui dans un excellent état. Le démarrage s’effectue sans effort, sans produire de fumée ni de bruits parasites. Il est à noter par ailleurs que cette MGB dispose d’un allumage électronique. Le moteur, entièrement refait récemment, prend correctement ses tours et ne chauffe pas. L’ensemble du système de freinage qui vient d’être refait est très efficace et rassurant. Ces éléments nous ont été confirmés par l’essai routier que nous avons réalisé.

Esthétiquement, cette MGB Cabriolet se présente dans un très bon état général. Elle a conservé certains de ses éléments cosmétiques d’origine, témoins de sa vie Outre-Atlantique. Malgré la présence de quelques micro-éclats sur le capot, la peinture se trouve dans un très bel état de présentation affichant une uniformité sur l’ensemble de la voiture. La carrosserie ne souffre d’aucun choc ou rayure d’importance, les alignements sont bons. Une mise sur le pont confirme des soubassements très sains, exempts de corrosion. L’habitacle se trouve également dans un très bon état comme le démontrent les photos de détails plus bas.

Un été sans fin…

Ce joli cabriolet Anglais est accompagné en outre de sa capote noire qui a été reconditionnée récemment par un sellier, de son couvre-capote et de sa roue de secours (roue-fil). Le dossier qui l’accompagne est composé de toutes les factures d’entretien dont elle a bénéficié depuis 2007.

Présentée dans une excellente condition, cette MGB Cabriolet ne manque pas d’arguments pour séduire : aucun frais à prévoir, une désirable combinaison de couleurs et entretien régulier de qualité. L’été approche et l’envie d’une balade cheveux au vent n’a jamais été aussi tentante…

l'histoire du modèle

La voiture de sport la plus produite de l’histoire

L’histoire de la MGB débute avec trois hommes : Syd Evener, John Thornley et Roy Brocklehurst. Ce sont ces derniers qui vont participer à la genèse de la « voiture de sport la plus produite de l’histoire de l’automobile ». La marque MG, alors portée par la vieillissante MGA, a besoin de sang neuf. C’est ainsi que dès la fin des années 50, les premiers projets de design pour la future B sont à l’étude.

Présentée au public en Septembre 1962 au Salon d’Earl Courts, la MGB séduit très rapidement grâce notamment à sa facilité d’utilisation et sa grande polyvalence mais aussi à sa ligne, formidablement bien réussie alliant la classe « à l’anglaise » et sportivité.

D’abord présentée uniquement en version cabriolet, la B va connaître une série d’améliorations diverses durant sa carrière. La première version (Mk1) dispose d’un moteur 4 cylindres de 1798cc aisément reconnaissable grâce aux poignées de portes « à tirer ». A partir de 1964, un moteur à 5 paliers, plus robuste, remplace le bloc 3 paliers original qui était légèrement plus puissant mais moins fiable. La plus grande innovation de la B Mk1 apparaît en 1965 quand MG présente la GT, une version fermée du cabriolet. Un peu moins puissante que la version découvrable, elle va connaître un véritable succès commercial avec pas moins de 125 000 unités produites entre 1965 et 1981.

En Novembre 1967, sont présentées les versions Mk2 du cabriolet et de la GT. Celles-ci adoptent une nouvelle boîte totalement synchronisée. Une boîte automatique est désormais proposée en option, le chauffage est installé de série. Un certain nombre de modifications interviennent aussi au niveau du design, notamment pour les exemplaires destinés au marché Américain.

Il n’y a pas de version Mk3 officielle. Cependant, les changements extérieurs et mécaniques concernant les modèles destinés à l’export aux US (la majorité de la production) sont tellement importants entre 1970 et 1980 que l’on est en droit de considérer que la Mk2 s’arrête en 1970. Ce sont les modèles de cette série qui se verront affublés de gros « bumpers » en caoutchouc noir à partir de 1974 afin de respecter les normes US.

Le chic à l’anglaise

Près de 515 000 MGB (Cabriolet & GT confondus) seront produites entre 1962 et 1980, faisant de cette légende de l’industrie Britannique la voiture de sport la plus produite de l’histoire ». Témoin d’une époque révolue, cette icone automobile, qui incarne le « chic à l’Anglaise » et qui s’est par ailleurs distinguée à de très nombreuses reprises en compétition, a acquis un statut de star, à jamais…

Galerie Photo

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS !